Secret Spot shoes

Accessoires | baskets | chaussures | Habillement

Les tours sont vertigineuses, avec une dominante de couleur orangée, certaines vont jusqu'à chatouiller le plafond. Composées de centaines de cartons, elles s'entassent dans ce 15 m2 en une architecture à la géométrie incertaine. Et à l'intérieur de ces boîtes, dorment, soigneusement enveloppées, plus de 1000 paires…de baskets. Parfaitement neuves pour la plupart…

Cet appartement ressemble à s' y méprendre au stock d'un magasin de chaussure. A moins que ce ne soit une arrière boutiques dans laquelle une kitchenette et un lit se seraient égarés… Dans les deux mètres carrés d'espace libre, jeans baggy et Jordans aux pieds, Camille Lob, presque 30 ans, admire d'un regard pétillant son trésor, sa vie, ses baskets.

Drogué de la basket
Camille est ce qu'on appelle en anglais un sneakers addict. Un addictif de la basket, un collectionneur et un acheteur compulsif de la chaussure à lacet. Dans sa collection, il y a de quoi porter des chaussures différentes tous les jours pendant près de 3 ans. Elle vaut aujourd'hui plusieurs centaine de milliers de francs, même si lui les achète toujours avant qu'elles ne prennent de la valeur.

« Toutes celles que j'ai acheté, c'est parce que je les aimais bien, pas parce qu'elles étaient rares. Je ne mets jamais plus de 250 francs dans une paire », explique Camille qui a aussi transformer sa passion en profession puisqu'il est le propriétaire d'un magasin de chaussure, Secret Spot Shoes à Vevey

La basket a aujourd'hui atteint le statut de produit rare et précieux, et elle s'arrache sur la toile. Des paires qui peuvent atteindre des sommets sur des sites comme Ebay, 10 000 dollars pour une paire, 5000 pour des Jordan signée de la main du basketteur. Les marques n'arrêtent plus de sortir des séries ultra limitées.

Internet comme terrain de chasse
La chasse à la basket rare s'est démocratisée avec l'avènement d'Internet. « Avant il était impossible d'acquérir une paire uniquement sortie au Japon, sans se rendre sur place. Aujourd'hui, Internet a complètement changer la donne. Cela a renforcé ce côté collectionneur, constate Thomas Giorgetti, un des spécialistes francophone de la basket.

Et même les milieux artistiques s' emparent de la basket. Christie's à Zurich a vendu aux enchères la première Nike de l'histoire. Une paire de basket suisse designée par les graphistes lausannois de +41. Les 5 paires aux enchères se sont vendues entre 1000 et 1600 francs.

Alors, dès à présent, ne négligez plus cette vielles paire de tennis qui traîne au fond de votre placard. C'est peut-être elle qui assurera vos vieux jours !

Adresse

Secret Spot shoes
Rue des 2 Marchés 9
1800, Vevey
Suisse

Contact

Tel.: 021 921 14 25
Website

Responsable

Camille Lob
021 921 14 25
secretsportschoes@hotmail.com

Secret Spot shoes
Rue des 2 Marchés 9
1800 Vevey, Suisse